ARDOUKOBA

Pourquoi ai-je un faible pour les deux tomes parus chez BLANCO éditions et je déteste les rééditions SOLEIL ainsi que l’inutile et raté Tome 3. . .?

Il y a bien longtemps , lors d’un  vieux festival BD dans l’Est du côté de Besançon (?), un jeune homme est venu me présenter son projet, comme beaucoup d’autres le faisaient à cette époque…Peut-être a-t’il su dire des mots assez flatteurs pour que « maître corbeau » l’écoute ? du genre « quand j’étais étudiant sans le sou, mes maigres économies, je les consacrais à l’achat de vos BD !! » Donc il m’a laissé un volumineux dossier et sa volonté de démarcher les éditeurs, si je me joignais à son projet…

A la lecture de ce copieux synopsis signé Philippe AUBERT, j’ai trouvé dans un incroyable déluge littéraire, des éléments qui m’intéressaient, sujet qui rejoignait assez les miens, peuples en lutte contre les envahisseurs coloniaux, trio de héros traversant l’Histoire à la recherche d’un trésor un peu à la manière du « BON, de la BRUTE et du TRUAND »… Sauf que le personnage central était une belle éthiopienne..Dur challenge pour moi qui ne suis pas le plus grand dessinateur de pin-up !

Philippe avait accroché un éditeur Belge, le fils du créateur du journal TINTIN, qui montait sa maison d’édition  et comptait voler de ses propres ailes…Sans trop suivre le scénario de Philippe, on a monté un dossier, dont j’ai retrouvé quelques élément noir et blancs, les couleurs ont du se perdre. . et que vous trouvez ci-joint…Projet accepté…

Ensuite, il m’a fallu tailler dans l’énorme masse de documents fournis par Philippe, découper et rythmer son scénario, condenser un minimum l’incroyable diarrhée verbale de ses dialogues…Réaliser les couleurs avec l’aide de mon épouse…. Arrivé à la phase finale et couverture, BLANCO m’a imposé une maquette, générique pour toute son édition…Guère facile de jouer avec..J’ai fait comme j’ai pu…Le « produit » était là…Petit album bien imprimé et pour une fois, je me suis trouvé satisfait des couleurs…Elles étaient telles que je les avais conçues… Chez Glénat, quand je les faisais, elles sortaient horribles, dénaturées, pétantes ou salies..On me disait  » que c’était moi qui n’était pas bon, que les pigments de mes gouaches, ou aquarelles ou tout autre procédé tournaient à la photogravure ou imprimerie.. Comme par hasard, il a suffit que j’aille travailler ailleurs MILAN, BLANCO, LAVAUZALLE pour que mes couleurs deviennent, si ce n’est bonnes, du moins le reflet de ma volonté. En fait ce n’était ni moi, ni mes pigments qui n’allaient pas , mais la photogravure et l’imprimerie chez Glénat qui étaient merdeuses..Quand on cherche à tirer les prix au maximum, comme l’a toujours fait le Picsou de la BD..on obtient la pire qualité.

Les problèmes de cette petite série malchanceuse ont commencé avec la quantité du tirage et la distribution… BLANCO était parti sur des chiffres avoisinants ceux que son papa réalisait au LOMBARD..Or il avait à son catalogue quelques BD de qualité, quelques grands noms FRANZ, GINE et CONVARD, NORMA. .. mais quand même pas de star qui justifie des tirages fabuleux..Je lui avait dit « Prudence! au mieux je vends entre 15/20 000 ex sur des séries déjà rodées… » réponse  » MOI ! je sais !!.. » Il savait si bien que le flop général a été assez énorme et que son diffuseur a fait faillite…

Il repart en quête de crédits et s’acharne sur les tomes suivants donc le 2 mis en route.. Par prudence encore, j’ai tenu à ce qu’une histoire se boucle à la fin de ce T.2…Comme j’étais assez chargé de travail par ailleurs, les couleurs ont été confiées à un ami de Philippe, PIERRE DUBOIS (pas mon pote l’elficologue, fan et scénariste de western, mais un homonyme) dessinateur doué, dont j’ai perdu la trace…Ses couleurs étaient plus pétantes que pour le T.1..Il a fallu que je les atténue un peu, mais les deux tomes faisaient un joli petit ensemble…Malheureusement BLANCO s’est enferré dans sa politique de l’énorme tirage et résultat, ce coup-là, c’est lui qui a fait faillite !! Exit BLANCO !

Peu de temps après, avec MOURAD, je créais SOLEIL … Un jour MOURAD me dit « Qu’est-ce que tu comptes faire ce cette BD BLANCO ? »  » BOF ? je la replacerai à l’occasion si ça se trouve ! » « Non! non’ tu la refais chez SOLEIL,et t’essaye de m’avoir les meilleures des autres séries BLANCO, on fera les suites !! » GINE et CONVARD avaient réalisé une sorte d’essai de ce qu’ils ont fait plus tard chez DELCOURT (?) ils n’étaient pas partants, j’ai réussi à convaincre FRANZ et NORMA… Les trois séries ont été rééditées chez SOLEIL avec des tomes 3 inédits… Je dois bien dire que surchargé de travail à cette époque, j’étais un peu moins convaincu et échaudé sur la série ARDOUKOBA…Je ne me suis peut-être pas assez investi sur le scénario et les dessins..Les couleurs devaient être confiées à Sophie BALLAND qui avait réalisé deux belles pages 1 et 2 en essai (elles sont dans l’album)…Puis comme ça se passait souvent chez SOLEIL, en pleines vacances d’été (on m’arefait le coup sur ZOULOULAND et BAS de CUIR).. L’album 3 a été bouclé quasi dans mon dos..Mourad m’a dit  » On trouvé un jeune qui était moitié moins cher que Sophie..Il a tout fait dans le mois ! tu vas voir c’est magnifique !!!…Sans indications, à la va-vite ? C’était une horreur !!! « ça te plait pas ?..ça fait rien on payera pas le mauvais coloriste, le public s’en fout on sort les séries… On verra bien ! » Politique SOLEIL..Flop généralisé sur les trois séries…Si stupide que MOURAD a fait fuir de sa boite FRANZ, AUBERT, NORMA qui avait aussi aligné un autre bide !!! et notre pauvre série AURDOUKOBA plus que foutue. . . En plus le tome 1 était imprimé dans le cartonnage du T.2 et vice-versa et le lamentable 3 qui était à suivre et n’aurait jamais de suite comme des centaines d’albums SOLEIL? politique de mépris total des créateurs et des lecteurs… Je me suis toujours demandé si MOURAD ne m’avait pas repris (cette) ces séries pour mieux les bousiller et empêcher qu’elles partent à la concurrence….

Aussi autant je suis attaché aux deux petits albums BLANCO quand j’en ai en bon état, que je revends volontiers, histoire qui me semble agréable, dépaysante, héros sympathiques et jolie (?) héroïne centrale..Que je déteste et rejette les horribles albums Soleil, mal imprimés et catastrophique et dont le T.3 est une arnaque au client.

Philippe AUBERT s’est vite fâché avec MOURAD ! je lui avait confié aussi une série avec MOLINARI, qui n’était pas vraiment faite pour Félix….Il a pas mal tourné..Travaillé pour Disney..Créé des Game-boys et tas de scénarios..
J’espère qu’il va bien…

 

ON JOUE AU PETIT SOLDAT ?

En ce jour anniversaire de la fin d’une de ces pires horreurs que l’homme dans son inhumanité a su nous concocter, j’exhume un de mes « péchés de jeunesse » bien naïf…. Dénoncer l’abominable ?… Il y en a eu avant..Sans doute depuis Abel et Caïn dit un livre de fables ,et depuis, et malheureusement il y en aura d’autres….J’ai évoqué dans mes BD pas mal d’horreurs..de l’Antiquité au colonialisme…Insistant surtout sur cette période du XIX ° siècle…Quand les « colons » ont subi de beaux revers de la part de ceux qu’ils considéraient comme des sous-hommes…Insistant sur le génocide des Amérindiens par de la racaille avide d’or se baptisant  » Conquistadors », et prenant pour bouclier comme presque toujours la religion, ou par la lie du vieux continent exterminant les « Peaux-Rouges » pour se créer une société de pouvoir qui se mesure à la possession des armes les plus meurtrières possibles…

Je crois n’avoir évoqué que cette unique fois 14/18, cette si jolie guerre chantée par Brassens !!! et sans doute jamais tout ce qui m’a été contemporain qui découle de cet armistice faussement joyeux…

Encore heureux qu’on n’ait pas glorifié un maréchalissime, qui était déjà la pire des ordures pendant cette guerre, envoyant ses pions se faire massacrer par milliers jusque quelques minutes avant la signature de l’armistice..Se montrant ensuite impitoyable au Maroc, et un monstre raciste comme son « Maitre » le peintre raté Bavarois…Plus on donne du pouvoir à un militaire et finalement , à tout individu, plus il vous montrera  son humanité, traitant ses concitoyens comme des insectes…

Tous les exemples montrés n’ont vraiment pas servi de leçon…

Vous aimez 14/18 ??? Allez revoir « LES SENTIERS DE LA GLOIRE » de STANLEY KUBRICK, vous aurez une idée sur les si courageux Maréchaux et Généraux Français et par extension sur tous ceux qui ont envoyé leurs frères à la boucherie sous quelque prétexte patriotique, religieux ou pire du pire ethnique et raciste.

 

 

Illustrations

C’est pas vraiment mon truc…J’en fais un peu plus depuis que je suis « retraité »..A la demande de quelques passionnés….Mais , et ça se ressent souvent sur mes couvertures d’albums, autant je me sens à l’aise pour découper, raconter une histoire, dessiner dans le narratif, que je me sens handicapé, dans un seul tableau..une pause…J’envie tous mes collègues qui sont tellement bons sur cet exercice…

 

Colorado

Scénario : Jean-Yves Mitton (tomes 1 – 2 – 3)
Georges Ramaïoli (tomes 4 et 5)
Dessins : Georges Ramaïoli
Coloristes: Tome 1 Jocelyne Charrance
Tome 2 Faro
Tome 3 Quadrichromie
Tome 4 et 5 Georges Ramaïoli
Editeurs : Tome 1 Carpe Diem et Daric en réédition
Tomes 2 à 5 Daric

Pour voir les dédicaces de Colorado  Cliquez ici

Pour voir des illustrations de Colorado Cliquez ici

Pour voir les couvertures Italienne de Colorado Cliquez ici

 

Mayas

Scénario : Georges Ramaïoli
Dessin : Georges Ramaïoli
Couleurs :
Faro pour les tomes 1 & 2
Georges Ramaïoli pour les tomes 3, 4 et 5
Editeur : Daric
Série complète en 5 tomes

Pour voir les planches de La tribu du dauphin blanc L’exode  Cliquez ici

Pour voir les dédicaces de Mayas   Cliquez ici

Pour voir des illustrations de Mayas  Cliquez ici

Pour voir le dossier d’études de Mayas  Cliquez ici

Ardoukoba / L’or de Saba

Scénario : Philippe Aubert
Dessin : Georges Ramaïoli
Editeurs : Blanco (tomes 1 & 2 sous le titre de série Ardoukoba)
Soleil (tomes 1 -2 – 3 sous le titre de série L’or de Saba)
Les deux premiers albums peuvent former une histoire complète.

Pour voir les dédicaces d’Ardoukoba   Cliquez ici

Pour voir des illustrations d’Ardoukoba  Cliquez ici

L’indien Français

Scénaristes :
René Durand : Tomes 1 à 8
Georges Ramaïoli : Tomes 6 à 8
Dessins : Georges Ramaïoli
Coloristes:
Tomes 1 à 4 : Quadrichromie
Tome 5 : Jean-philippe Bergeret
Tomes 6 à 8 : Georges et Daniele Ramaïoli
Editeur : Glénat (tomes 1 à 7) – Soleil (tome 8)
Série terminée.
Petites particularités :
La mort de Sauveur Pages, personnage principal de cette
série, est racontée dans les dernières pages du dernier tome de la série Zoulouland :
« Dernière révolte ».
Il est à noter la participation de l’épouse de Georges Ramaïoli, Daniele, à la colorisation des tomes 4 à 8.

Pour voir les dédicaces de L’indien Français  Cliquez ici

Pour voir des illustrations de L’indien Français Cliquez ici

La saga de bas de cuir

Scénario : Georges Ramaïoli (d’après le roman de James Fénimore Cooper)
Dessin : Georges Ramaïoli
Couleurs : Jocelyne Charrance

Pour voir les dédicaces de La Saga de Bas de cuir   Cliquez ici

Pour voir des illustrations de La Saga de Bas de cuir Cliquez ici

Pour voir les couvertures de La Saga de Bas de cuir Italienne Cliquez ici

Pour voir le projet de couverture de La Saga de Bas de cuir Tome 5 Italienne Cliquez ici

Pour voir des retouches d’images de La Saga de Bas de cuir Cliquez ici

La saga de Bas de cuir Réédition :

Couleurs retouchées par Georges Ramaïoli