Vae Victis !

Dessinateur : Jean-yves Mitton

Scénariste : Simon Rocca

Coloristes :

Albums 1 & 2 Brigitte Findakly

Albums 3-4-13-14 & 15 Chantal Cheret

Albums 5-6-9-10-11 & 12 Sophie Balland

Albums 7 & 8 Jean-Jacques Chagnaud

Pour voir des illustrations de Vae Victis !  Cliquez ici



A Rome, Lucius Crassus organise un banquet auquel il invite deux personnes qui, comme lui, ont une influence très importante sur la vie politique : Cneus et un certain Julius Caius César. Pour que la soirée soit bonne, il offre à ses invités de la bonne nourriture mais aussi de jeunes esclaves, filles et garçons, dont le rôle sera de leur donner du plaisir.
Se prêtant à ces délices, les trois Romains n’en oublient pas pour autant de parler entre eux de leurs projets militaires. Ainsi, César dévoilait son intention de conquérir la Gaule quand Ambre, qui se laissait caresser par lui, prit la parole pour défendre son peuple (celte, gaulois) en entendant le sort qui leur était réservé. Le toupet qu’elle afficha ne fut pour rien dans l’arrêt de cette orgie, mais la soirée prit fin quand César quitta les lieux prématurément après s’être vu refuser, par ses deux amis, des aides financières.
Consigne fut donnée de liquider les petits esclaves qui pourraient colporter les paroles des trois Romains. Ambre fut la seule survivante : elle dut son salut à l’intelligence et au bon sens dont elle avait fait preuve lors de sa conversation avec César.
Ambre prit alors la fuite dans Rome avec pour seul objectif de partir en Gaule prévenir les siens. Son chemin croisera ceux de Milon, de Cloduar et de Garak..

Corpus Christi

Dessinateur: Gerard Mathieu

Scénariste : Simon Rocca

2 albums en 1991 et 1992.

Les deux albums forment une histoire complète, d’autres aventures étaient prévues mais n’ont jamais vu le jour.



Corpus Christi ?… c’est le « Corps du Christ ».
C’est aussi le nom d’une bourgade du vieil Ouest. Et cette bourgade a quelqu’un de particulier : son shérif.
Kerrigan Keoch, en effet, a la particularité d’être unijambiste.
Et il n’est pas facile à vivre, Kerrigan, surtout avec les hors-la-loi, les tricheurs aux cartes, bandits et voleurs de bétail qui rôdent dans cette région.
Il s’est fixé un but, Kerrigan : d’abord faire payer –et cher- les bandits responsables de son handicap et de bien d’autres meurtres également.
Et quand cette tâche sera terminée, et s’il y a survécu, il fera savoir aux « autres » que nul n’enfreint la loi à Corpus Christi.
Sauf à leurs risques et périls. A leurs périls plutôt…